Le design repose sur la reconnaissance des impératifs.......

_le design : les non-dits

Dans le monde des architectes et des architectes paysagers, l'établissement d'un programme fonctionnel est normalement assez aride. On dresse la liste des exigences détaillées. On crée des groupements. On établit les principales relations spatiales (contiguïtés et séparations). Bien souvent, le véritable design est le produit direct de diagrammes opérationnels, lesquels sont ornés de certains petits éléments architecturaux, tels des appliques ou des pastiches, qui en cachent « l'ossature ».

Pour obtenir un bâtiment opérationnel, nous devons mener une analyse exhaustive des besoins et des relations fonctionnelles. Afin d'assurer le résultat positif de nos réalisations, nous consacrons la majorité de notre temps au respect de ce cadre d'analyse, de confirmation et de diagrammes fonctionnels.

Toutefois, la conception de bâtiment ou d'espace public comprend une autre facette.

Chaque projet présente des caractéristiques, des attentes, des valeurs et des exigences qui ne sont pas toujours explicites et qui peuvent jeter de la lumière sur son point focal. Ces non-dits, évidents lorsqu'ils sont enfin exprimés, peuvent devenir le phare du design et de la structure du projet. Pour nous, il est primordial de les dénicher et d'y porter attention.

Quand ces priorités implicites et imprécises se dévoilent, elles deviennent le cœur même du processus de design. Ainsi, ce noyau enfin articulé mène à l'ordre physique et à la gestuelle gagnante.